Traitements médicaux

Il n’y a pas de remède miracle pour stopper nettement les problèmes de calvitie. Les shampoings , lotions ne sont pas assez efficaces ni puissants pour stopper la chute des cheveux. Il n’existe que 2 molécules testées et avérées aujourd’hui dans le traitement de l’alopécie, il s’agit du Minoxidil et le Finastéride.

Le but principal du traitement est de ralentir la progression de la chute des cheveux. Une thérapie précoce est recommandée afin d´obtenir de meilleurs résultats.  Un traitement d´au moins 3 à 6 mois est nécessaire avant que la chute ne soit stoppée et qu’une amélioration de la repousse des cheveux ne soit visible. Et en général il faut patienter 12 à 24 mois de traitement, avant d’observer une améliortion de l’aspect de la chevelure.

Trois médicaments sont proposés: le finastéride, le minoxidil et l’acétone de cyprotéone.

  • Le Finastéride (Propecia)

    Vrai médicament qui agit sur la partie médiane de la chevelure et la tonsure mais n’aurait aucune action sur la calvitie des golfes temporaux.Cette molécule réduit le taux de DHT (dihydrotestostérone, hormone sexuelle masculine) au niveau du follicule pileux. « Il permet de stopper la chute chez 83 % des patients après 6 mois de traitement et d’obtenir une repousse dans 66 % des cas après 2 ans », précise le docteur Jouanique. Le traitement marche d’autant mieux que l’alopécie est débutante et que le sujet est jeune.Son coût annuel est d’environ 750 euro. Ce médicament est conseillé aux jeunes patients, en effet au-delà de 35, 40 ans des effets secondaires peuvent être fort probables, pouvant modifier le taux de PSA sanguin, un taux important pour détecter le cancer de la prostate. Ce médicament n’est prescrit que sur ordonnance, et est contre-indiqué chez la femme et chez l’enfant.

  • L’acétate de cyprotéone

    Vendu au nom de Androcur , ce médicament est  toléré pour les femmes afin de ralentir la chute de cheveux. Bien souvent, le diagnostic de la chute des cheveux chez  les femmes  s’observer après la ménopause. La ménopause provoque un excès de production de testostérone responsable de la perte de cheveux.  Il neutralise l’action de la testostérone et favorise la repousse. Dès le premier mois de traitement une véritable amélioration du cheveu a été remarquée. Attention, avant toute prescription d’acétate de cyprotérone, un bilan hormonal complet doit être effectué.

  • Le minoxidil

    Cette molécule était tout d’abord utilisée pour soigner l’hypertension artérielle, grâce à ses propriétés vasodilatatrices. On s’est alors aperçu qu’elle faisait repousser les cheveux de certains patients.Arrive ainsi, en 1987, sur le marché français, une lotion capillaire à base de minoxidil, commercialisée depuis sous différents noms (Alopexy, Alostil, Minoxidil, Gerbiol, Regaine…) dont la concentration varie de 2 à 5 %. La lotion – légèrement grasse- doit être appliquée deux fois par jour. Son action permet un arrêt de la chute des cheveux dans 2/3 des cas à partir du 3ème mois et une repousse est visible chez 35 % des patients vers le 6ème mois.Toutefois, il faut savoir que dès l’arrêt du traitement, la chute des cheveu est à nouveau enclencher. Le minoxidil est très bien toléré  et le traitement coûte environ 25 €uros par mois.Le minoxidil est le seul traitement préconisé pour stimuler la croissance des cheveux chez les femmes atteintes d’alopécie androgénique.

Centre LAZEO

50 avenue Victor Hugo,
75116 Paris

Téléphone:
01 43 59 10 10

Nos horaires:
Lundi à jeudi: 9h - 19h
Vendredi: 9h - 16h

Nous contacter

Mlle / MmeM

Rétrouvez nous sur

Nos autres sites