• Accueil
  • Alopécie – Chute des cheveux

Alopécie – Chute des cheveux

epuis toujours, la calvitie ou l’alopécie masculine touchent la majorité des hommes, arrivés à un certain âge de leur vie. En effet, elles concernent pas moins de 2 hommes sur 3 et apparaissent surtout à partir de l’âge de 35 ans. Elles peuvent se présenter sous différentes formes comme en M ou en U et peuvent même, dans certains cas, commencer avant l’âge de 21 ans.

Pour comprendre ce phénomène, irréversible pour la plupart, il faut d’abord savoir faire la différence entre la chute de cheveux normale et naturelle, et celle qui est causée par différents facteurs, d’origine génétique et hormonale.

perte-cheveux-homme

Nous savons tous que les cheveux poussent, vivent et en fin de cycle, meurent pour être par la suite remplacés par de nouveaux cheveux. Sachant que nous possédons tous en moyenne 100 000 cheveux, qui occupent toute la surface du cuir chevelu, nous perdons environ 50 à 100 cheveux par jour (les plus chanceux n’en perdent que 25), pour atteindre parfois des pics de 175 cheveux, lorsqu’on change de saison. Cette perte de cheveux normale est plus importante vers le printemps et l’été.

Ainsi, la chute des cheveux dite « normale et naturelle », qui concerne surtout les hommes, est tout simplement causée par un raccourcissement de la durée du cycle de vie des cheveux qui vient en vieillissant.  Elle touche notamment la zone située sur le sommet du crâne, sous l’influence des hormones mâles.

Il est donc « normal » avec l’âge, que les follicules, à l’origine de la création du cheveu sur le sommet du crâne soit en quantité moindre, moins dense, moins épais. On parle alors de calvitie « naturelle » chez l’homme. Si la perte de cheveux excède 100 cheveux par jour et de façon permanente, on parle alors d’une chute de cheveux pathologique.

Pour les cas les plus fréquents, la chute de cheveux pathologique, considérée comme anormale, est progressive et commune. On l’appelle l’alopécie androgénétique, parce qu’elle est à la fois d’origine héréditaire et hormonale.

Pour les cas les moins fréquents, mais pourtant bien réels et présents, il existe plusieurs types de chute de cheveux, qui peuvent être rapides voire brutales. Ces pertes impressionnantes de cheveux, parfois sous forme de pelade, peuvent être causées par des maladies, génétiques ou non, des traitements médicamenteux (chimiothérapie, anticoagulants, anticonvulsivants, antithyroïdiens, bêtabloquants, hypocholestérolémiants, rétinoïdes, anticancéreux), des grossesses chez les femmes, des carences alimentaires ou en vitamines (régimes draconiens), des états de stress élevés, des facteurs extérieurs comme l’exposition à un produit chimique ou l’utilisation d’un shampooing très agressif…

Il existe également des chutes de cheveux, dites « génétiques », qui peuvent apparaitre dès le plus jeune âge, voir même à la naissance (moniletrix, syndrome des cheveux anagènes caducs, dysplasies ectodermiques).

Centre LAZEO

50 avenue Victor Hugo,
75116 Paris

Téléphone:
01 43 59 10 10

Nos horaires:
Lundi à jeudi: 9h - 19h
Vendredi: 9h - 16h

Nous contacter

Mlle / MmeM

Rétrouvez nous sur

Nos autres sites